Une coopérative pour rassembler les bonnes volontés !

La société coopérative nous permet de rassembler de nombreux acteurs soucieux du devenir des fermes et de l’installation paysanne sur le territoire. Plusieurs partenaires ont été rencontrés avant la constitution de la SCIC. Parmi eux, la coordination agrobiologique (CAB), les associations LPO de chaque département (et Mayenne Nature Environnement), la Fédération des CIVAM et l’AFOCG ont décidé de prendre des parts sociales dès la création et de devenir fondateurs. La porte reste ouverte pour de nombreux autres partenaires associatifs ou publics ! Nous devons encore en rencontrer plusieurs. Concernant la gouvernance de cet outil, elle se fera sur deux niveaux :

L’assemblée générale rassemblera tous les coopérateurs au moins une fois par an. Elle décidera des grandes orientations et examinera les comptes présentés. Chaque coopérateur y disposera d’une voix, quel que soit le nombre de parts sociales qu’il détient.

Le conseil d’administration (ou conseil coopératif) est composé de 18 membres issus de 6 collèges. Notre association Terre de Liens Pays de la Loire, en tant que porteuse initiale, a aujourd’hui 9 places. Parmi ces 9 sièges, 5 sont réservés à des bénévoles locaux de l’association qui seront proposés par les groupes départementaux. 4 sièges seront réservés aux fermiers locataires de la coopérative (il n’y en a pas encore). 2 sièges sont réservés aux partenaires (la CAB et la LPO ont été élus par leurs pairs pour le premier mandat). 1 siège est destiné aux représentants des contributeurs solidaires (celles et ceux qui détiennent des parts mais qui ne souhaitent pas s’investir davantage). 1 siège, aujourd’hui vacant, pourra être occupé par une collectivité locale. Le dernier siège est celui du représentant des producteurs de biens et de service (il serait occupé par un salarié si la coopérative était employeuse).

La composition de ce conseil d’administration traduit plusieurs objectifs

Page précédente